16 janvier 2018

La naissance d'une chef d'entreprise en Auvergne

Voici le troisième post d'une série de quatre articles, le premier article s'intitule "La photographie pour moi ». Dans cet article je vais vous parlez plus en détail de ma nouvelle vie de chef d'entreprise et blogueur ! Suite à la création de la micro-entreprise dans le commerces interentreprises, je décida d'avoir une deuxième activités l'animation récréative.



La photographie est un voyage permanent


Le début d'une aventure...

Dans le milieu de l'année 2009, mon travail d'aide-soignante ne me donner plus cette étincelle que j'avais à mon adolescence. Une idée me trotta sans cesse dans la tête "devenir mon propre patron". Je côtoyée des personnes qui avaient décidé de devenir leur propre patron et, ils étaient entièrement satisfaits de cette situation. Je voulais sauter le pas, mais comment faire ?  Énormément de questions, de préjugées et de peur était en moi. Yann mon mari qui était patron d'une carrosserie (à cette époque), me proposa de me former dans l’entrepreneuriat. Je décidai de devenir auto-entrepreneur. Après les différentes formalités, en Août 2009 Newconceptsono vit le jour. Pour cette auto-entreprise mon activité principale était le commerces interentreprises (ventes de salaison d'Auvergne en Foire ou en Salon), la deuxième l'animation récréative et l'installation de matériel de sonorisation et lumières sur Gigondas et ses alentours.


2012 Annèe Noire !!!

2012 l'année noire

Pendant 3 ans  ma petite micro-entreprise se portait bien. La satisfaction de mes clients en tant que commerçante et, des parents qui étaient très satisfait de mes prestations auprès de leurs enfants lors des anniversaires. Au niveau famille tout aller aussi très bien, un bébé en route et un mariage en préparation, et Yann mon homme avait réussi à vendre son entreprise. Bref la vie en rose ! Mais, revers de la médaille, un après-midi d'hiver, plus précisément en Février 2012 une catastrophe s'abattit sur nous. Yann eut été victime d'un grave accident de la circulation à 200 m de notre maison à Gigondas. Trois semaines de coma et 6 mois de rééducation. Une nouvelle vie, affligeante, indigente s'offre à nous. Le comble du désespoir au 6éme mois de grossesse on m'annonce qu'il n'y a plus d’échange entre le placenta et le bébé et qu'il fallait certainement établir une intervention. 
Bref une angoisse de plus. Heureusement que le soutien de ma belle-mère et ma mère m'ont apportée beaucoup de réconfort. Le 8 Août Frédéric vit le jour avec 1 semaine d'avance mais quel bonheur et, fin Août Yann sortit du centre de rééducation et une vie inhabituelle commença alors pour nous quatre. Je remis à plus tard mon activité en auto-entreprise pour m'occuper de mon homme, et de mes deux garçons. À la fin de l'année 2012 mon activité repris avec les fêtes de fin d'année (Foire, Marché de Noel, et animation récréative). Mais cela devenait de plus en plus difficile financièrement. Après les 1 an de Frédéric ma chère maman s'éteint à 81 ans un nouveau coup dur. Mon mari et moi décidions de quitter la région pour nous rapprocher de la famille de Yann. En 2015 nous emménagions dans l’Allier.




2015 la renaissance et la désillusion…

Nouvelle maison, nouvelle vie et nouvelle école pour les enfants. L’accueil dans le petit village ne fut pas des plus agréable malheureusement. La raison ? L’oncle de mon mari qui était un ancien adjoint de la mairie et devenu la "persona non grata" de certains habitants du village. Mais quel rapport avec nous ? Me diriez-vous ! Tout simplement, quand vous porter le nom de famille d’une personne qui a fait du mal auprès d’une communauté dans un petit village de 200 âmes, cela se répercute sur l’entourage et l’entreprise. J’ai été témoin d’insultes, de discrimination (envers mon mari invalide et mon fils de 13 ans qui est asiatique et moi-même) Ma micro-entreprise la première année n’a absolument pas fonctionné (sabotage de nos animations karaoké, persécution, etc…) Même encore aujourd’hui. Je décidai alors de me former et d’accepté de n’avoir aucune reconnaissance dans le village.

En 2017, j’obtenu le diplôme de photographe à l'Ecole d'Art et de Design de Reims. Une activité de plus que je voudrais inscrire auprès de ma micro-entreprise. Je suis en perpétuelle recherche de progression en rapport à l’entreprise, recherche de nouveau logo, nouvelle carte de visite, une prospection beaucoup plus élaborée, de nouveaux graphisme, de nouvelle innovation en retouche photo et vidéo.

En cette nouvelle année 2018 je me forma à devenir télé pilote de drone. J’ai eu le coup de foudre en travaillant avec une amie pilote. Diplôme en poche, j’aime passée mes loisirs à filmée des vues aériennes de la région. J’ai aussi créé une chaîne YouTube, le premier tutoriel parle en détail du branchement du Pack ELO 800C et de sa table de mixage ALESIS qui est en location sur notre site Sonoslights. Dans le courant de l’année 2020 une chaîne sur la photo et la vidéo verra le jour. Malgré les divergences souvent virulentes et stupides des habitants du village, ma famille et ma micro-entreprise restons solide et fière. Il y aura toujours des mauvaises langues des jaloux, (c’est malheureusement le quotidien de bon ombres d’entres nous …) L’humanité est ainsi… Je reste positive, active et je progresse.

Et maintenant 

 Depuis quelques mois maintenant je suis un programme de Leadership, plus précisément comment développé mon Leadership. C’est un programme complet et très fascinant. Je m’aperçois que j’ai encore beaucoup de travail a faire sur moi et mon entreprise ! Mais cela vaut vraiment le coup. C’est un travail avant tout sur soi, ses peurs, ses engagements, ses doutes, cela me pousse à aller de l’avant à devenir encore et toujours plus forte ! Et vous comment gérez-vous votre Leadership ? Qu’elles sont vos initiatives, vos idées ou vos craintes !
Si vous avez aimé cet article je vous laisse la parole ! L'article vous a plu ! Partagez-le ...

Nanette

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre commentaires. A bientôt sur le blog.